TEST - Le jeune intermittent / application


Pour ceux qui n'ont pas envie de tout lire, j'ai fait un résumé des points que je trouve importants en fin d'article.


Après les excès des derniers confinement, j'avais envie de retrouver un rythme d'alimentation plus sain. J'ai donc testé pendant deux semaines l'application jeûne intermittent.

Pour bref rappel, il s'agit de n'ingérer aucune calorie pendant 16 à 20 heures entre deux repas, tous les jours, afin de laisser son estomac se reposer et ne pas être en perpétuelle digestion.

Pendant cette période, on peut ainsi boire de l'eau, du café sans sucre et des infusions.


Pour m'aider, j'ai décidé de suivre mon planning via l'application "Jeûne Intermittent - Tracker de Jeûne Zero-Cal".


Mon état avant le test


Lorsque je faisais du sport 4/5 fois par semaine et avais une alimentation équilibrée je faisais 53kg en fin 2016.

En entrant dans le monde du travail, j'ai été beaucoup plus sédentaire et j'ai pris à peu près 3kg par an.

J'ai été encore moins active pendant les confinements, tout en commandant très souvent des restos en livraison.

De manière assez surprenante, je suis restée sur ce rythme de 3kg pris en un an.

Résultat : je fais 1.65m pour 68.5 kilos.

Taux de masse grasse : 32% (le plus haut que j'aie jamais atteint).


Mes habitudes


L'ennui et la routine sont assez fatals pour moi. J'ai tout le temps envie de manger et de grignoter et même si j'ai bien tenté d'arrêter, je grignote toute le temps.

Si je regarde la télé, je mange.

Si je regarde des vidéos sur Youtube, je mange.

Si je suis triste, je mange.

Si je suis contente, je mange.

La nourriture est devenue au fil des ans ma plus grande compagnie.


En plus de cela, je vis en couple avec un monsieur qui déteste à peu près tout ce qui est vert, en dehors des haricots.

Mon éducation veut qu'on cuisine un seul plat pour tout le monde et tout le monde mange ensemble à table.

Cela m'a donc pris beaucoup de temps avant d'admettre que ce n'était pas possible et que nous avions besoin de plats différents et que nous allions donc cuisiner notre repas "chacun pour sa pomme".


Nous sommes des addicts des livraisons.

Uber Eats, Just Eat et Deliveroo sont des membres à part entière de notre famille. On commande au moins 4 fois par semaine.

Résultat : 600€ en avril.

A cause de cela, nous avons aussi décidé de supprimer toutes ces applications et de faire un mois sans commandes.

On pouvait uniquement prendre des plats à emporter si on allait les chercher sur place.


Par ailleurs, je ne consomme que très peu d'eau (pour ne pas dire jamais).

La seule eau que je bois est via ma pinte de café du matin ou les thés que je bois assez régulièrement.

C'est le pire point je pense, surtout quand on souhaite pouvoir de nouveau rentrer dans ses vêtements...


Bien être


A cause de ma prise de poids, du fait de ne plus rentrer dans rien, d'être inconfortable dans tout, j'avoue que je n'étais pas au top niveau moral.

Evidemment les confinements n'ont rien arrangé.

Je n'était pas totalement déprimée mais j'avais quand même du mal à être vraiment joyeuse.


Energie


Sans surprise : peu d'activité physique, digestion permanente, mauvais sommeil... Cocktail gagnant pour être crevée tout le temps !


Pourquoi j'ai choisi de tester le jeune intermittent ?


On ne va pas se mentir, c'est surtout pour perdre du poids.

Enfin, quand je dis perdre du poids je veux surtout dire m'affiner, même si ça ne se ressent pas nécessairement sur la balance.


Si j'ai voulu me lancer, c'est parce que j'ai croisé un collègue après plusieurs mois sans l'avoir vu, qui était très amincit.

Depuis 3 trois ans que je le connais, même s'il fait partie des gens qui vont à la muscu 4 midis par semaine, il n'avait jamais réussi à perdre autant, sauf un été où il avait fait une sèche assez sévère.

Il m'a aussi parlé du fait qu'il fallait boire beaucoup d'eau pour que cela fonctionne.

Je me suis donc dit que ça pouvait être une bonne expérience pour moi.


En plus de cela, je n'ai jamais trop été du matin pour les repas.

Quand je prends un petit déjeuner (en dehors des viennoiseries apportées par les collègues...) je dois vraiment me forcer.

Autant dire que si j'arrivais à ne plus grignoter le soir, ce ne serait pas si difficile.


Mes conditions de "challenge"


Après quelques jours d'hésitation, j'ai fini par demander à mon collègue quelle était l'application dont il m'avait parlé qui l'avait aidé à tenir les comptes de ses heures de jeûne.


J'ai donc téléchargé "Jeûne Intermittent - Tracker de Jeûne Zero-Cal". Cette application est vraiment bien pensée. On entre ses données puis elle nous propose des programmes adaptés à nos objectifs.


Choix de la tranche horaire


L'application me proposait un programme de 16:8, c'est à dire un programme où je jeûne pendant 16 heures et où je peux concentrer mes repas sur 8 heures.

J'avais déjà en tête de faire la période de jeûne la plus longue possible sans que ça ne soit trop contraignant sur mon emploi du temps, soit à peu près 18:6.

Comme dans la version gratuite ce programme n'est pas disponible, j'ai décidé de ne pas suivre leurs programmes.

Tous les jours, je rentre donc l'heure à laquelle je commence à manger et l'heure à laquelle je commence le jeûne.


Sur mes deux semaines de test, j'ai fait en moyenne 17h30 de jeûne entre mon repas du soir et celui du midi le lendemain.

Ce qui me faisait finir mon repas du soir vers 18h30/19h et reprendre le lendemain vers 12h30/13h.


Boire beaucoup plus d'eau


Je me suis lancé le défi de boire au moins 2L d'eau (hors café et thé) chaque jour.

Dès le départ, je me suis posée avec un grand verre d'eau (500ml) et une paille et cela a été beaucoup plus facile que prévu.


L'application dispose d'un widget qui permet très simplement de suivre sa consommation d'eau au fil de la journée. Dès que je finissais un verre, je rajoutais 500 ml au compteur.

En fin de matinée, j'étais généralement à au moins 1.5L.

J'essayais d'éviter de consommer de l'eau pendant la période des repas et reprenais ma pinte d'eau dès que le jeûne reprenait.

J'ai donc décidé au bout de deux jours de fixer l'objectif à 2.5L/jour.

En moyenne, j'ai bu à peu près 2.3L d'eau par jour.


Rompre le jeune par des aliments digestes


Le problème de laisser son estomac se reposer est que (d'après ce que j'ai pu lire) la machine est plus difficile à relancer quand on rompt le jeûne.


Je fais partie de ces gens qui ont un énorme coup de barre de 14 à 16 l'après-midi si j'ai le malheur de manger trop lourd au déjeuner.

Ce qui ne m'empêche pas de le faire tout le temps, allez comprendre. :/

Je savais qu'il fallait faire attention lors du midi, à avoir un repas plus facile à digérer, avec des fibres donc des trucs verts quoi !


Autrement je me suis plutôt fait plaisir.

J'ai été régulièrement chercher des pâtisseries pour les goûters avec mon chéri, j'ai mangé des chips et des pâtés, on a fait de beaux brunchs (crêpes, pancakes, tartines, parfois les trois en même temps), j'ai mangé un grec un lendemain de soirée... En bref, je ne me suis pas privée.


Je me suis juste forcée à rester sur un rythme de trois "repas" par jour, pour ne pas compenser la frustration de la faim par du n'importe quoi total.


Activité physique


Je n'ai pas fait de sport. J'ai juste continué à marcher le plus possible tous les jours (en moyenne 10 000 pas par jour).


Les résultats


Esthétiques


J'ai perdu 2 kg en deux semaines.

Ce n'est pas miraculeux mais c'est une bonne lancée.

de plus, d'après ma balance il ne s'agirait quasiment que de graisse puisque je suis descendue à 29.5% de masse grasse.

Et ce n'est pas peu dire car même pendant les quelques périodes de ces dernières années où j'ai essayé de mieux manger et de faire plus de sport, je ne perdais rien du tout (ou un kilo au bout de trois semaines, ce qui me démotivait totalement).


Ce qui me fait le plus plaisir est de pouvoir mettre mon fameux pantalon noir pas du tout élastique, qui me faisait faire des crises de larmes dès que j'essayais de le fermer.

Je sens que je suis encore un tout petit peu juste, mais le porter toute une journée ne me donne plus de maux de ventre et l'impression d'être coupée en deux.


C'est la que je vois que mon tour de ventre s'es pas mal affiné. Je le vois aussi à l'œil, c'est plutôt flagrant.

D'ailleurs, j'ai surtout beaucoup moins de ballonnements.


Energie


Moins de digestion, meilleur sommeil et une meilleure hydratation, forcément je me sens plus énergique et c'est une bénédiction !

Je n'ai plus ce sentiment de flemme permanente où tout mouvement physique me coûte par avance.

Cela doit aussi jouer dans la perte de poids car du coup je suis beaucoup plus active.

En dehors des pas que je fais pour me déplacer ou simplement me dépenser soit à peu près 6000 pas par jours, je suis passée de 2000 pas "du quotidien" (passer d'une pièce à une autre, ranger, faire le ménage...) à 4000.

Je trouve que c'est assez significatif de mon augmentation d'activité.


Evidemment au niveau psychologique c'est aussi tout benef !


L'application


Elle est très ludique et motivante. Pour chaque stade de jeune que l'on dépasse en fonction du temps, il y a une petite explication de ce qui se passe dans notre corps.

Pareil quand on ajoute de l'eau, l'application nous rappelle à chaque fois un point positif à être bien hydraté.

Elle est très facile à utiliser sans qu'on ait l'impression qu'elle soit envahissante, j'ai beaucoup et aimé et c'est pour cela que je la conserve.


Vous pouvez la télécharger ici pour les téléphones Android.



Résumé


Les conditions de réussite


- Boire beaucoup d'eau : je sais qu'on le dit tout le temps, mais surtout ici pour moins ressentir une éventuelle faim le temps que le corps s'habitue, c'est INDISPENSABLE.


- Se faire plaisir sans compenser la frustration. C'est à dire, vous pouvez manger de tout mais en écoutant votre réel appétit, sans vous goinfrer.


Les bénéfices pour moi


- Meilleur contrôle et ressenti de ma faim : j'avais tout le temps faim et je finissais toujours mon assiette, voire celle des autres.

Aujourd'hui j'arrive plus ou moins à différencier quand j'ai faim, quand je veux grignoter ET SURTOUT quand j'arrive à satiété et que je n'ai plus besoin de finir ma portion.


- Je consomme enfin plus d'eau sans contrainte.


- Plus trop de ballonnements, en tout cas plus du tout de la même proportion qu'avant.


- Des résultats esthétiques encourageants.


- Plus d'énergie : j'ai retrouvé l'envie d'être plus active.



Pour toutes ces raisons, je compte continuer sur cette lancée et ferai donc une mise à jour via un second article.





Bonne semaine à tous !